L’AppStore autorise (déjà) la vente de cannabis par le biais d’applications

Traduit du portugais par Benjamin

245

Apple n’interdira plus aux services de livraison de cannabis d’être hébergés sur son App Store – l’une des dernières évolutions en faveur du cannabis dans l’industrie technologique.

La politique a été mise à jour le mois dernier pour supprimer l’interdiction, avec quelques restrictions tout de même. Une application qui concerne le cannabis doit être géo-restreinte aux juridictions où le cannabis est légal, et le programme doit être « soumis par une entité légale qui fournit les services, et non par un développeur individuel ».

 

En effet, le 7 juin, Apple a publié une nouvelle version de ses lignes directrices pour l’examen des applications soumises à l’App Store, dans un long document qui dicte les règles d’usage que les applications doivent respecter pour être approuvées par Apple. TechCrunch a fait état de ces nouvelles directives, et c’est WeedWeek a ensuite signalé les directives spécifiques au cannabis.

 

Les politiques de vérification des applications mobiles de l’AppStore autoriseront désormais les applications qui fournissent des services liés au cannabis, comme les livraisons à domicile. Dans le cadre des nouvelles politiques, Apple a créé une marge de manœuvre pour que les « dispensaires de cannabis autorisés et légaux » puissent travailler avec Apple, mais les entreprises auront des restrictions géographiques sur les endroits où le cannabis est déjà légal.


Apple et Cannabis : Qu’est-ce qui change ?

 

Auparavant, les règles de l’AppStore stipulaient que « les applications qui encouragent la consommation de tabac et de produits à base de vapeur, de drogues illégales ou de quantités excessives d’alcool ne sont pas autorisées sur l’App Store ». Les applications qui encouragent les mineurs à consommer l’une de ces substances seront rejetées. Faciliter la vente de substances contrôlées (sauf à des pharmacies autorisées), de cannabis ou de tabac n’est pas autorisé. »

Les nouvelles règles d’Apple concernant la livraison de produits cannabis :

 

« Les applications qui encouragent la consommation de tabac et de produits à base de vapeur, de drogues illégales ou de quantités excessives d’alcool ne sont pas autorisées sur l’App Store. Les applications qui encouragent les mineurs à consommer l’une de ces substances seront rejetées. Faciliter la vente de substances contrôlées (sauf pour les pharmacies autorisées et les dispensaires de cannabis autorisés ou légaux) ou de tabac n’est pas autorisé. »

 

 

Android et Google Play continuent d’interdire les applications de livraison de produits a base de cannabis ou de CBD

 

En revanche, le hub d’applications Android de Google a mis à jour sa politique en 2019 pour interdire explicitement les programmes ou les applications qui mettent en relation les utilisateurs avec le cannabis, qu’il soit légal ou non dans l’État où ils vivent.

Les règles de Google stipulent que « nous n’autorisons pas les applications qui facilitent la vente de cannabis ou de produits à base de cannabis, quelle que soit leur légalité », ajoutant que des exemples de violations seraient « d’autoriser les consommateurs à commander du cannabis par le biais d’un panier d’achat dans l’application » ou « d’aider les utilisateurs à organiser la livraison ou le retrait de cannabis ».

On peut également lire que « faciliter la vente de produits contenant du THC (Tetrahydrocannabinol), y compris des produits tels que les huiles de CBD contenant du THC » est contraire à notre politique

 

 

.

 

ViaCannareporter Portugal
SourceCannareporter
Article précédentElijah – Ice Cream – Avis
Article suivantRoyal CBD – Banana Kush – Avis

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici