Storz & Bickel sélectionné pour le projet pilote sur le cannabis médical en France

Traduit du portugais par Benjamin

0
194
NOS PARTENAIRES

Le régulateur français de la santé a choisi Storz & Bickel comme étant responsable officiel de la fourniture et de la livraison des vaporisateurs aux patients inclus dans le projet pilote sur le cannabis médical français. Les appareils devraient être utilisés par les patients qui utilisent la fleur séchée pour la vaporiser.

La société allemande Storz & Bickel a été rachetée en 2018 par Canopy Growth et est le fabricant du vaporisateur Mighty, considéré comme l’un des meilleurs du marché.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre du projet pilote français sur le cannabis médical, qui vise à valider le circuit de prescription et de distribution de ces traitements. La mesure tant attendue de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a publié la liste des entreprises choisies pour fournir du cannabis ou des produits à base de cannabis dans le cadre du projet pilote.

 

Le choix du vaporisateur était l’une des conditions préalables à la prescription de fleurs de cannabis aux patients français, la « fumette » n’ayant pas été retenue pour l’expérimentation. Les fleurs médicinales seront fournies par Ethypharm, opérateur d’Aurora Cannabis, sans que l’on sache pour l’instant quels seront les différents lots.

La première livraison est attendue cette semaine. Les vaporisateurs Storz & Bickel seront achetés dans les pharmacies, après inclusion du patient dans le projet et est soumise sous réserve de réservation d’un certain nombre de paramètres.

L’appel d’offres mentionne que le vaporisateur ne dispose pas d’un système de pré-remplissage (cartouche), que les parois externes en contact avec l’utilisateur ne chauffent pas, que la température ne dépasse pas 215°C et qu’il existe un système de pré-réglage de la température. Le vaporisateur doit être portable et avoir la possibilité de s’éteindre automatiquement, et que la capacité de la chambre de remplissage soit d’au moins 100 mg de fleurs séchées, que le système de chauffage soit par convection, et même qu’il y ait « un moulin ou un broyeur d’herbes ».

En résumé, le vaporisateur ne doit pas « permettre la vaporisation d’huiles ou de résines de cannabis (interdiction de fournir l’accessoire qui le permet) ».

Storz & Bickel devra garantir, pendant toute la durée de l’expérimentation, la fourniture de vaporisateurs de cannabis médical, ainsi que la livraison et le service après-vente en cas de défaillance d’un appareil livré pendant le projet pilote.

Affaire à suivre donc.

 

NOS PARTENAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici