Comment décarboxyler du CBD ?

    Décarboxylation : qu'est-ce que c'est ? pourquoi ? comment ?

    903
    Crédit : Testeur de CBD

    Comment décarboxyler du CBD ?

     

    C’est quoi la décarboxylation ?

     

    Chimiquement, la décarboxylation est l’élimination du dioxyde de carbone (CO2).
    Cette élimination optimise les cannabinoïdes pour les récepteurs endocannabinoïdes de notre corps. 
    Les cannabinoïdes sont au début sous leur forme acide (CBDA, THCA…) et il faut leur retirer leur acide aminé (groupement carboxyle) pour les transformer en CBD, THC…

    Source : US National Library of Medicine – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5549281/

     

    Pourquoi décarboxyler son cannabis ?

     

    Quand vous fumez, la combustion fait office de décarboxylation, c’est pour cette raison que vous obtenez des effets. Si on doit décarboxyler son cannabis, c’est parce que le manger tel quel ne procure pas ou très peu d’effets.

    Décarboxyler son cannabis permet aussi de se débarrasser de certains microbes qui peuvent être encore présents dans la matière utilisée.

     

    Comment décarboxyler son cannabis ?

     

    Pour décarboxyler, hachez les fleurs grossièrement (pas la peine d’utiliser un grinder) et étalez-les sur une plaque de cuisson sans les coller entre elles.
    Couvrez la plaque d’une feuille aluminium (si vous le souhaitez).
    M
    ettez votre four entre 120 et 135°C et enfournez de 20 à 40 min. Pas la peine de préchauffer !
    Vous pouvez aussi décarboxyler votre herbe au bain-marie, au micro-ondes (déconseillé) ou avec des appareils dédiés (Magical Butter).

     

    Que faire de son cannabis décarboxylé ?

     

    Avec du cannabis décarboxylé vous pouvez faire des comestibles (si vous cuisinez ou pâtissez attention à ne pas re-cuire trop fort votre matière), des huiles ou des teintures.

    Les méthodes les plus utilisées consistent à faire infuser votre matière décarboxylée dans un corps gras (beurre, lait…).

     

    Astuces et conseils pour votre décarboxylation

     

    • Afin de préserver les terpènes et limiter les pertes en cannabinoïdes, il est conseillé de choisir une température basse pour un temps plus long.
    • Vous pouvez utiliser de l’herbe sèche comme fraiche. Les terpènes seront néanmoins mieux conservés si votre matière est fraiche.
    • Attention, ne brûlez pas votre herbe, ne la toastez pas. Elle doit progressivement perdre sa couleur verte pour aller vers une couleur marron. Un peu comme quand vous vaporisez, l’herbe qui ressort du vaporisateur a, en général, perdu ses couleurs vertes.
    • Il est aussi possible de décarboxyler du hash (résine), pour ce faire, privilégiez le bain-marie et faites très attention au dosage !
    • Les températures et les temps de cuisson ci-dessus sont adaptés pour le CBD. Si vous êtes dans un pays où c’est légal et souhaitez faire la même chose avec du THC, alors 30-45 minutes à 105-110°C suffiront.
    SourceTesteur de CBD - Groupe Facebook Officiel
    Article précédentSCBD – Silent indoor – Test
    Article suivantHeimat – Tisanes Focus & Dream – Critique
    Passionné des saveurs et effets que peut procurer le cannabis et le chanvre de manière générale, il n'a jamais été question pour moi de ne plus en consommer. Cependant l'impact négatif que celui-ci a eu sur ma santé et ma créativité n'était pas négligeable. Le CBD a littéralement changé ma vie et sa découverte fut une véritable révélation.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici